Celebrating 10 years of Anna Lindh Foundation Follow us on Twitter Like us on Facebook Subscribe to our YouTube channel Join us on Flickr

Rencontre du Réseau algérien le 23 juin 2012

Le 23 juin 2012 s’est tenue la première réunion depuis plusieurs années du réseau algérien de la FAL à Alger. L’évènement fut caractérisé par un esprit de relance et une atmosphère des plus optimistes, synonymes d’un renouveau pour le réseau algérien.

L’idée principale de la rencontre s’articulait autour de la création d’une charte qui s’inspirerait de la charte et des statuts de la Fondation Anna Lindh et dont les valeurs de base sont les notions de démocratie, tolérance, «vivre ensemble » et dialogue interculturel. Il s’agit d’adapter la charte du réseau algérien à la charte de la FAL et en même temps aux conditions locales : égalité entre les genres, valorisation de la richesse linguistique, respect de l’environnement, opportunité du travail en réseau, réduction des tendances à l’isolement.

Mouloud Salhi, l’organisateur de la rencontre, a présenté les missions et domaines d’activités de la FAL.

Le Directeur de la FAL, Andreu Claret est ensuite intervenu afin de parler des transformations profondes qui ont lieu dans les pays arabes , sous forme de révolutions ou de réformes en évoquant la force de la société civile en Algérie. La stratégie des 4 D  (Dialogue, Diversité, Démocratie et Développement) ainsi que les  programmes de la FAL (l’appel à propositions, les programmes « Young Arab Voices » et « Citizens for Dialogue », le Forum Anna Lindh 2013 et le Plan de Développement Stratégique du Réseau pour la phase 2012-13) ont également été présentés. Lors de cette rencontre, la gouvernance du réseau a constitué un point important de discussions. Des propositions ont émergé notamment celle d’avoir deux Chefs de File, l’un institutionnel et l’autre issu de la société civile. En outre, le représentant du Ministère des Affaires Etrangères a exprimé la volonté politique algérienne d’encourager et de soutenir le réseau en Algérie et de mettre en avant les atouts de l’Algérie au plan international.

La participation des jeunes à la vie locale,  à partir du programme « Young Arab Voices » doit être vivement encouragée afin de développer des pratiques démocratiques, la diversité et par ce biais renforcer la cohésion nationale.

D’autres propositions ont été formulées par les participants telles que celles d’encourager les coordinations inter-associatives et le croisement des actions à partir des projets associatifs existants sur le dialogue interculturel ou encore organiser des rencontres thématiques sur la base du volontariat.

 

Le réseau algérien est prêt à être supporté dans le cadre du Programme de Développement des Réseaux, sous l’impulsion de son chef de File.