Aller au contenu principal

Vous êtes ici

Notre histoire

La Fondation Anna Lindh a été créée en 2004 et son siège inauguré à Alexandrie en 2005. Il s’agit de la première institution pour le dialogue créée conjointement par l’Union européenne et ses pays partenaires méditerranéens.

Pourquoi la Fondation a-t-elle été créée?

Les premières années du XXIe siècle ont été marquées par une série d’événements sur la scène mondiale qui risquaient d’accroître la polarisation entre les sociétés de la région méditerranéenne, depuis les attentats du 11 septembre 2001 et la « guerre contre le terrorisme » jusqu’à l’invasion de l’Irak et les attentats de Madrid.

La Fondation a été créée à l’initiative de M. Romano Prodi, Président de la Commission européenne, « pour relancer le dialogue afin de désamorcer le risque d'un ‘conflit des civilisations’ ». 

Un Groupe consultatif de haut niveau fut créé par M. Prodi afin d’explorer les causes de la polarisation entre sociétés tout en tenant compte de l’impact des conflits en région méditerranéenne ainsi que du contexte plus large de la mondialisation économique, de l’immigration et de l’« identité ».  Dans son Rapport, qui continue de servir de mode d’emploi opérationnel à la Fondation, le Groupe de haut niveau met l’accent sur le rôle de l’enseignement, des compétences et des médias dans le renouvellement du dialogue culturel et prévoit le rôle central de la société civile et de l’investissement dans la jeunesse.

La Fondation, qui à l’origine s’appelait « Fondation euro-méditerranéenne pour le dialogue entre les cultures », a reçu le nom de la Ministre suédoise des Affaires étrangères Anna Lindh, assassinée en 2003, victime d’un crime motivé par la haine. L’engagement d’Anna Lindh – engagement de toute une vie – pour un partenariat égal entre le Nord et le Sud et l’action en partenariat multilatéral est devenu le principe de base de nos travaux.

Quelques dates-clés

1995. La Déclaration de Barcelone établit le Partenariat euro-méditerranéen, partenariat de grande envergure entre l’UE et ses pays partenaires méditerranéens.

2003. A l’initiative du Président de la Commission européenne, le Groupe de haut niveau sur le Dialogue interculturel recommande la création d’une fondation euro-méditerranéenne.

2004. Les Ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l’Euromed sont d’accord pour créer la Fondation Anna Lindh.

2005. Création du Réseau des organisations nationales de la société civile de la Fondation. Inauguration du siège à Alexandrie et première assemblée générale des coordinateurs du Réseau.

2006. Lancement du premier programme régional d’apprentissage interculturel, des Prix du journaliste méditerranéen, des premières subventions et du programme de renforcement des capacités. La campagne « Dialogue 21 » destinée aux jeunes est lancée en réaction à l’affaire des caricatures danoises.

2008. Lancement de la campagne phare « 1001 Actions pour le dialogue » à l’occasion de l’Année du Dialogue interculturel de l’UE et de l’Euromed. Des initiatives interculturelles synchronisées portées par la société civile sont organisées dans plus de 30 pays. 

2009. Initiative régionale « Restaurer la confiance, reconstruire les ponts » en réponse à la Guerre de Gaza et à l’impact de la crise économique sur les relations interculturelles.

2010. Le premier MED FORUM se tient à Barcelone. Publication du rapport-phare Rapport sur les tendances interculturelles réalisé avec Gallup.

2011. Forum d’échange de Tunis et lancement du programme de débats « Jeunes voix arabes » en réaction aux soulèvements sociaux historiques dans les pays arabes.

2013. Le deuxième MED FORUM a lieu à Marseille avec plus de 1 300 membres de la société civile en provenance de 42 pays.

2014. La Fondation marque son 10e anniversaire à Naples et publie la deuxième édition du Rapport sur les tendances interculturelles.

2015. 42 Etats membres adoptent la nouvelle Stratégie à 10 ans, « Œuvrer ensemble vers 2025 ». La Fondation devient membre du comité de pilotage pour le premier rapport mondial commandité par l’ONU sur la jeunesse, la paix et la sécurité.

2016. Lancement des Young Mediterranean Voices au MED FORUM de Valette, sous le patronage de Federica Mogherini, Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères. Le premier manuel d’éducation à la citoyenneté interculturelle est publié.

2017. Les méthodologies de dialogue de la Fondation sont mises en valeur sur la scène régionale et internationale : à Abidjan, à l’occasion du sommet Afrique-UE, et à New York, lors de l’Assemblée générale des Nations unies.

2018. La Fondation est membre du consortium chargé de mettre en œuvre la phase pilote du premier Erasmus+ Virtual Exchange, sous le nouveau programme de la Commission européenne à compter de 2020.