Maroc

Image
Group Foto Morocco

Le Réseau Marocain de la FAL est un groupement de plus de 288 institutions et organisations de droit marocain (Universités, Centres de recherche, Ateliers d’art et de culture, Organisations des droits de l’homme et autres associations à but non lucratif membres de la société civile). Fort de sa diversité, de son potentiel et d’une implantation géographique diffusée à travers près de 40 villes marocaines, le Réseau Marocain est l'un des réseau les plus dynamiques de l'espace EuroMed interagissant avec la plupart des 43 réseaux en matière de conduite de projets et d'actions communes inter réseaux.

Le Réseau Marocain de la FAL, compte à son acquis une longue histoire de succès et cumule les bonnes pratiques novatrices, la dynamique actuelle entend promouvoir d’avantage d’implication des membres et l’encouragement d’une volonté de valorisation des expériences dans la perspective de continuer à jouer parfaitement son rôle aux niveaux national et euro-méditerranéen.

Agir ensemble- Head of Network

BP: 6050 safi principal morocco
46000 Safi
Maroc

00212 661876711
wadii13@gmail.com
Historical Background of your Network

Depuis 2005 ,Trois chef de file assurent la présidence du Réseau Marocain de la Fondation Anna Lindh. Le Groupement d’études et de recherches sur la méditerranée (2005-2011), file le Centre International de Coopération Sud Nord – CoopSudNord (2011-2017), et l’Association Agir Ensemble Maroc ( de Janvier 2018 à ce jour).

Intercultural Dialogue in your country

Le Maroc est à la fois amazigh, juif, méditerranéen, arabo musulman, négro africain et Andalous morisque. Il parle diverses langues et dialectes : amazigh avec ces trois variantes (le Tarifit, le Tamazight et le Tachelhit), arabe partagé entre le Darija et le hassani, français et espagnol (langues du colon) et anglais (langue des sciences et du commerce international).

Le Réseau Marocain de la fondation Anna Lindh couvrant près d’une quarantaine de villes et territoires marocains, traversant toute les diversités de la mosaïque culturelle nationale, a toute légitimité aujourd’hui a confronter les jeunes à leur identité à la fois unie et plurielle et les conforter dans leurs valeurs d’ouverture et d’ancrage euro-méditerranéen.

Le temps aidant, le marocain a tendance à croire que sa diversité est consommée. Ceci paraît aujourd’hui vrai notamment après l’adoption de la nouvelle constitution de 2011 qui a consacré l’Amazigh comme langue officielle, garantit à tous le libre exercice des cultes, reconnu l’apport à son identité que représentent ses composantes arabo-islamique, amazighe et saharo-hassanie, et l’enrichissement par ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen, manifesté l'attachement aux valeurs d'ouverture, de modération, de tolérance et de dialogue pour la compréhension mutuelle entre toutes les cultures et les civilisations du monde et a accordé aux conventions internationales dûment ratifiées par le Maroc, la primauté sur le droit interne du pays.